Le_Lyc_e_Antoine_Brun_de_LapalisseLe Lycée Antoine Brun de Lapalisse
44 avenue Charles de Gaulle
03120 LAPALISSE
Tél : 04 70 99 03 21–
E.mail :
lpa.lapalisse@educagri.fr

Le Cinquantenaire du Lycée agricole
                                 a été  officiellement fêté 
le 28 mai 2010 à Lapalisse.
click_sur_les_liens
Cinquantenaire_du_lycée_de_Lapalisse B.CANTAT Proviseur Lycée Antoine Brun

Cinquantenaire_Lycee_agricole_Antoine_Brun_Lapalisse

Au programme : visite de l'établissement et des exploitations agricoles, exposition des élèves, présentation  de l'association socio-culturelle, vidéos , diaporamas, musiques et danses bourbonnaises...
DFAM03 participait à l'un des temps forts de la journée :
une table ronde ou conférence
relatant « l’évolution de l’enseignement féminin et l’évolution de la place de la femme dans la société rurale » à l’amphithéâtre du lycée antoine Brun , devant les anciens élèves de la 1ére promotion de l’école ménagère de Lapalisse, et les élèves de Beap(SAP) et Bac-pro(SMR).


Cinquantenaire_Lycee_agricole_Antoine_Brun_Lapalisse_mai_2010    Cinquantenaire_Lycee_agricole_Antoine_Brun_Lapalisse_DFAM03
Monsieur Bernard Cantat, Directeur du Lycée Antoine Brun a invité les administratrices de DFAM 03 à participer à un débat sur les conditions de vie des femmes, sur  l'instruction scolaire en milieu rural. Elisabeth Grad, Isabelle Gagnol, respectivement secrétaire et trésorière de la fédération départementale des groupes de développement accompagnées de Nicole Morand , administratrice se sont exprimées devant une assistance nombreuse et attentive.

Etaient aussi invitées
Mme BOUQUAY (inspectrice en Economie Familiale et Sociale),
Mme AURIER (ancienne directrice du lycée agricole de lapalisse
Mme LABBAYE (ancienne CPE   du lycée agricole de lapalisse

Mme LAMBLIN (directrice adjointe de l’EPL du Bourbonnais et Mme COLLANGE (enseignante en EFS, au lycée Antoine Brun de Lapalisse)

lapalisse lycee_Antoine_Brun

click_sur_les_liensL'enseignement agricole / la formation ménagère 

ci-dessous compte-rendu rédigé par Nicole Morand
Madame Aurier a retracé l'évolution des formations depuis le XVIIIème siècle jusqu’à nos jours.
XVIIème siècle
première ébauche des écoles ménagères avec la formation à la fonction de maîtresse de maison  en milieu bourgeois
1886 Création de," l’École pratique de laiterie de Coëtlogon (Ille-et-Vilaine) (à côté de Rennes jusqu'en 1965). Elle devient une école ménagère et de laiterie.
1902 Il est créé une autre école du même type à Monestier en Haute-Loire.
La première guerre mondiale entraîne une émancipation forcée et subite des femmes.
2 août 1918 Principe de la parité filles garçons dans l'enseignement agricole
1920 Il
est dit à cette période et de  nombreuses années après, que la place de la formation ménagère doit correspondre à une formation strictement féminine, à la pratique quotidienne de la famille avec la totale responsabilité de la maison et des enfants ainsi que le rôle de premier auxiliaire de l’exploitation
1930 Ecole ménagère roulotte en Isère qui comprend cinq wagons et se déplace sur la route
5 juillet 1941 âge d'admission à 14 ans avec le niveau de certificat
1943 arrêté du programme Formation technique ménagère : maison, vêtement, alimentation, laiterie, cour de ferme, horticulture, agriculture, apiculture, sériciculture.
employée familiale et accueil en milieu rural. Les femmes d'exploitant revendiquent un salaire mensuel parce qu'il n'y a pas de liberté sans budget et la participation aux décisions de l'exploitation parce que le revenu du foyer en dépend.Formation morale et sociale : ESF, éducation rurale.
Pas d’enseignement général

1945-1955 Disparition progressive de la vie en autarcie à la ferme
1953 Manuel de la pédagogie de l'enseignement ménagé : aucun changement important concernant les matières pratiques mais introduction d'un enseignement général et artistique
1955 foyer de progrès agricole avec des "échelons d'enseignement ménager" en alternance une semaine sur trois pendant trois ans
1958 Programme des écoles ménagères pour une scolarité d'un an
1959  Soixante treize écoles fixes et dix huit ambulantes
2 août 1960 Les écoles ménagères seront transformées en Collège Agricole avec le Cycle 1 conduisant au BAA en 3 ans et le cycle 2 menant au BEA et au BATA en 3 ou 4 ans. Le cycle 3 se déroulera en lycée et conduira au BTA. Les adhérentes du CETMA et de CETA revendiquent le passage de la femme soumise à la femme associée en demandant un allègement des tâches physiques et la participation intellectuelle à la direction et à la gestion de l'entreprise agricole

1967 Obligation scolaire jusqu'à 16 ans
1971 Arrêté de création du BEPA EFR
1972 Auxiliaire sociale en milieu rural
Le CAPA comporte aussi une filière avec 4 sous options, production animale et végétale, vente au détail de produits agricoles
1975 Augmentation du nombre des lycées et des formations féminines et ménagères : secrétariat, gestion, auxiliaire sociale.
1977 Les collèges deviennent les LEPA (loi Haby). Les formations BEPA EFR posent officiellement des problèmes.
En même temps l'équipement ménager progresse très rapidement au niveau de l'habitat de l'exploitation ; la "décohabitation" (parents, enfants), des activités se développent au sein de l'exploitation (tourisme, artisanat, petits ateliers, ventes directes...)
1980 statut de co-exploitante défini par la loi d'orientation
1992 création du BEPA Services avec trois options :
   - Service Accueil
   - Service à la personne
   - Ventes de produits - frais ou horticoles
1995 Rénovation du CAPA
2000 Arrêté du CAPA SMR
2005 Transformation du BTA SMR en Bac pro SMR. Implication plus forte sur l'étude des besoins des ruraux et l'étude de leur territoire.
2010 Rénovation de la voie professionnelle : l'intégration de tous les BEPA dans le cursus BAC Pro en 3 ans ; rénovation qui sera appliquée en 2011

Durant tout cet exposé, le public a manifesté un vif intérêt en participant et en posant de nombreuses questions aux intervenants."

*Il y a 50 ans le lycée formait des femmes au ménage et à la couture: l'école ménagère a été créée  en 1959-1960, elle est ensuite devenue collège. Le lycée compte aujourd'hui trois formations : un BEPA Services aux Personnes, un BEPA conduite de productions agricoles un et Bac Pro Services en Milieu Rural